Pourquoi la Wii U a été un tel échec ?

Une rétrospective de la chute de la console de 8ème génération de Nintendo

Pauvre Wii U ! Alors que Nintendo vient d’annoncer une année de bénéfices record en 2021 largement due aux ventes de la Switch, tout le monde semble avoir oublié la console de la période précédente.

Pourtant le succès mérité de la Switch doit énormément à la WiiU et à la succession des mauvaises décisions de Nintendo.

Le destin de la Wii U s’est joué à son lancement, et passé ce moment, il était impossible de redresser la barre. Entre le nom de la console, son concept bancal et la rareté des titres, tous ces éléments ont précipité l’échec de la console de 8ème génération de Nintendo.

Un concept inadapté

En 2011, Nintendo est toujours présent sur deux marchés distincts : les consoles de salon et les consoles portables. La firme japonaise dominait le marché des consoles portables depuis des années et la Wii avait dépassé les attentes les plus optimistes en termes de vente.

Clairement avec la Wii U, les équipes Nintendo ont essayé de tout mélanger : le concept de double écran avec un gameplay asymétrique directement hérité des consoles DS et la mablette, sorte d’écran/Wiimote permettant sur le papier de jouer pas uniquement sur l’écran. 

Le double écran

Autant sur une DS où les deux écrans sont collés l’un à l’autre et donc naturellement au même niveau, ce concept fonctionne très bien et ouvre des perspectives de gameplay formidables combinées au stylet.

Mais sur une console de salon, le regard du joueur va basculer entre la mablette qui est à 50 centimètres de ses yeux à un écran qui est probablement à 1,50 mètre. Ce qui entraîne une sensation assez désagréable quand on passe d’un écran à l’autre. D’autant plus que l’écran du gamepad était de piètre qualité.

Le gameplay asymétrique du gamepad

La mablette (oui oui c’est bien son autre nom) a été plus défaut qu’un avantage, qu’un gimmick lui permettant de se distinguer. A part Rayman Legends qui l’a sublimé, le gamepad était un gadget encombrant que les développeurs de jeu vidéo n’ont pas vraiment su que faire. Prenez Mario Kart 8, le gamepad servait à utiliser… le klaxon.

Un marketing maladroit

Le fait de nommer cette console Wii U a entretenue la confusion pour de nombreux acheteurs potentiels et la grande majorité des joueurs occasionnels qui constituait la clientèle de la Wii. Nombreux pensaient tout simplement que c’était encore un nouvel accessoire de la Wii. Et entre l’offre hallucinante entre la WiiFit, Wii Zapper, Wii MotionPlus, et je ne sais encore quelle accessoire en plastoc, on ne peut pas vraiment leur en vouloir.

https://www.nintendo.fr/Wii/Accessoires/Accessoires-Wii-Nintendo-France-626430.html

Les “gamers” qui auraient pu adapter rapidement la WiiU avec la promesse de nouveaux titres plus matures ou l’adaptation de titres triple A, ont rapidement déchantés. 

Zombi U, au demeurant sympathique, s’est rapidement révélé très limité et le formidable Rayman Legends qui devait être une exclusivité avec qu’Ubisoft réalise son erreur et ouvre le jeu à la plupart des plateformes.

Le manque de jeux

Trop peu d’exclusivités Nintendo

Nintendo a mis un temps considérable pour sortir l’artillerie lourde, les titres qui vendent leurs consoles comme Mario Kart et pire, Zelda Breath of the Wild. La console a été lancée en 2012, Mario Kart 8 et Super Smash Bros sont sortis 2 ans après le lancement de la console. Pire, Splatoon et Super Mario Maker sont arrivées en 2015. 

La fuite des triples A

Côté lancement, des titres comme Assassin’s Creed III, Call of Duty: Black Ops II, FIFA 13, Mass Effect 3: Special Edition ont été portés sur la Wii U. mais graphiquement la console n’arrivait pas à suivre.

Trop peu de jeux indé

La plateforme était tristement connue pour la difficulté de développement, bien peu de développeurs ont voulu adapter leur titre pour le catalogue de la Wii U.

Que reste-il de la WiiU ?

Pour faire court : le très bon démarrage de la Switch est clairement à attribuer à l’échec de la Wii U. Ce sont les corrections des erreurs marketing, des composants et les portages des meilleurs titres de la Wii U qui ont amorcé l’impressionnant succès de sa grande sœur.

Zelda Breath of the Wild initialement prévu sur Switch est finalement sorti sur les deux consoles et a été un incroyable moteur de la réussite de Nintendo. On ne compte plus les portages d‘excellents jeux Wii U sur la Switch, Mario kart Deluxe en tête. D’ailleurs dans le rapport des bénéfices records de 2020, on apprend que Mario Kart Deluxe continue de très bien se vendre, des années après son lancement en 2014.

Mais pas que, la Switch a bien sur démarrée avec son propre Mario 3D, Mario Odyssey, direct descendant des meilleurs Mario que sont les Mario Galaxy. 

Bien plus intéressant a été l’arrivée des jeux Nintendo alors réservés aux consoles portables. La Switch a réussi à réunir deux familles de jeux qui ne se croisaient que par spin off. On a enfin eu non pas un mais deux jeux Pokémon, Pokémon Go et Pokémon Epée et Bouclier.